Nu brun

Le vent revient
Dans le goulet
Entre les étangs
Il lisse le temps
Des débris
De bois flotté
Il ceint l’hiver
Bat l’épaule
Des fourrés
Donne piaille
Au doum
Qui se fâche
Au sterne
Qui se terre

La tramontane
Toise l’élan
Des flamants
Cannes pliées
Dérive le vol
Du goéland
En plan figé 
Sur le faite
Des embruns
Il soulève
Un nu brun
De sable fin
Qui grippe
Les têtes folles

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire