Barnum

12.8.17

j'ai lu des coupes
dans le ciel ouvert

des tables et des couverts

un barnum terrible
autour du banquet

musique
ripailles
et vin à gogo

des cris stridents
à l'arrivée des invités

un ange zélé
qui maquillait les nuages

des élus perdus
dans une grande fosse

puis le livre refermé
plus rien

que le vide d'un ciel
troué

Dans le même tiroir

0 commentaires