Petits coups de bec

24.11.19

À l’arrêt de tram, deux jeunes gens sur un banc. Deux, trois puis quatre, cinq enfin bref j’en perds le compte. Le compte de ces baisers légers par saccades échangés comme deux oiseaux sensibles picorent leur mie de pain. Petits coups de bouche, petit air frais avant que le tram, ce rapace, ne les fasse disparaître.

Dans le même tiroir

NOUVEAU

Parution de « Les heures creusent » aux @EditionsDuCygne

Heureux de vous annoncer la parution de mon nouveau recueil aux éditions du Cygne : Les heures creusent . Si on le retourne, on peut lire :...