#petitehonte - 9

26.8.11

C’est mourir de dire, s’enfermer à double tour, haletant, le sang glacé qui tourne, qui transforme la petite honte en peur. C’est blafard remonter le temps, vouloir trouver morale mais ne pas pouvoir exprimer. C’est se retourner vers soi, encapsuler dans sa tête les moindres faits et gestes de l’autre, le maudire pour s’éviter.image





Dans le même tiroir

NOUVEAU

Parution de « Les heures creusent » aux @EditionsDuCygne

Heureux de vous annoncer la parution de mon nouveau recueil aux éditions du Cygne : Les heures creusent . Si on le retourne, on peut lire :...