Joindre le “fut-il” à l’agréé malléable

Et hop ! Me voilà full blogger ! Ce blog nommé “fut-il ou versa t’il dans la facilité ?” a été créé en Octobre 2008 sous une autre forme et chez un autre hébergeur, live spaces. Il était jusqu’à présent en accès restreint pour quelques proches relations virtuelles et réelles.
Il va continuer à tracer à ciel ouvert mes tribulations personnelles jonchées d’allers retours passé-présent. Je vais y glisser également quelques curiosités et découvertes qui vont traverser ma route.
Comme tout blog personnel, il aura un côté “ma vie, mon œuvre, mon nombril”. Toutefois, je ferai la part belle à trois petites personnes qui partagent ma vie, mes enfants. Le ton et la teneur des textes vont varier selon mon humeur puisque sa vocation de journal ne peut s’affranchir de hauts et de bas.
J’éviterai le pathétique. Je serais futile, agréable, gai et plein d’envie mais aussi sombre, résigné et taciturne. Je serai sans nul doute authentique et éviterai de vous verser dans la facilité.
Pour commencer et parce que c’est bientôt les vacances, je vais rééditer des billets déjà publiés sur le précédent. Au rythme d’un par jour, vous pourrez ainsi découvrir l’autre face du l’αяf.