Inspiration

image S’écrire pour tout dire, quelle belle hérésie ! s’écrie-t-il quand soudain il comprit qu’elle s’était enfuie. Sur son pupitre, deux pages volées, un encrier empli de chimères liquides, ses coudes en contrepoids d’une tête prise par le vertige. Ah la belle ingénue ! Il lui a fait confiance, il l’a cru lorsqu’il s’attela à la tache, certain de tenir la bride de son histoire échevelée, persuadé d’avoir la trame de loin écrire et emballé qu’il fut par ses courbettes vertueuses.

Quelques lignes et remaniements évaporés, boules de papier froissé dans la corbeille, maintenant, il décrie, l’œil contrit, devant une série de pages d’un incorrigible blanc. Blanc et ses pensées noires du dedans, enfermées dans son corps, interdites de mots à retoucher, de synonymes à troquer, de verbes à malaxer.

13 commentaires:

  1. Quand noir et blanc se font la gueule...

    RépondreSupprimer
  2. «S'écrire pour tout dire»… C'est un défit contre soi-même difficile à tenir, je crois, même s'il y a des auteurs qui ont prétendu l'avoir fait. Au fait: tu écris vraiment à «la plume»?

    RépondreSupprimer
  3. Une belle scène de ménage, ni plus ni moins ... Peut être quelques fleurs, du vin, la rivière d'un lit ? Mais elle n'est pas de ces midinettes ...
    Tout simplement "dormir dessus" de son pesant, on verra si demain elle fait encore sa mariole !

    RépondreSupprimer
  4. Cat > ouais, ça fait du gris clair :)

    coerrante > oui, expirons !

    le coucou > bien sûr et avec un buvard aussi... ^^ Non, je ne fais que clapoter sur mon clavier :)

    Kouki > Oh oui, elle est pas commode, la mariole !

    RépondreSupprimer
  5. dans le registre "vider son sac"
    http://traquetraces.over-blog.com/categorie-11631626.html

    RépondreSupprimer
  6. une inspiration qui aspire à une telle expiration.. me laisse sans voix !
    :-)

    RépondreSupprimer
  7. Quand on écrit, on élague, on épure, on trie pas mal, on écrème le brouillon souillé d'imperfections : nettoyage esthète ! Bref, pour tout dire, on ne dit jamais vraiment tout !

    RépondreSupprimer
  8. Un peu juste comme commentaire mais... vraiment l'image de l'ampoule jointe au début de ce texte m'a enchantée! Le texte aussi bien sûr! (A cette différence près que ce n'est pas tant la page blanche que je redoute le plus mais la noircie...) Ah la muse, la belle ingénue... préparez vos corbeilles!;)

    RépondreSupprimer
  9. Juliette > Ah oui, j'ai lu les ateliers de petite racine

    Babel > voire à une expiation :)

    Morgan > Tu as raison, d'où l'hérésie de penser le contraire. :)

    Depluloin > oui, la noircie et la tête blanche ;)

    RépondreSupprimer
  10. Un blanc ? Une panne ? Un coup de mou ? Vous laissez pas faire.

    RépondreSupprimer
  11. ferocias > moi aussi, les rares fois où j'écris à la mano :)

    Frédérique > non je combats. Enfin, je scribouille et j'attends qu'elle reviennne, tranquille :)

    RépondreSupprimer