La plante verte qui sèche

image Une plante verte et grasse qui n’a pas vu la lumière depuis des mois sèche l’ambiance dans un pot ivoirin. Autour, des murs crèmes, des liserés bleus, rouges et quelques affiches qui commencent toutes par « vous ». Oui, NOUS qui venons régulièrement attendre là sur des chaises en fer noir, suspendues aux murs de crainte qu’on ne les vole. Cet endroit est fait pour nous.

On y entre sans dire bonjour, finalement on est chez nous, on ne se salue pas quand on rentre chez nous. Un sas, deux portes battantes et on s’arrête dans le hall, les pieds dansants sur le lino maculé de traces de pas. La queue devant l’accueil, petit meuble ikéa blanc avec deux pupitres mais une seule hôtesse. On patiente devant la marque au sol, sticker bleu et blanc, disposé à quelques mètres avec la mention : stop discrétion. Zone de replis pour observer l’intimité de l’autre qui dialogue avec la conseillère, ne pas entendre des fois qu’il ait trouvé, lui.

Cinq minutes et déjà la file augmente. Jeunes, vieux, hommes, femmes, courrier de convocation à la main flanqué d’un grand « e » comme espoir, se serrent pour laisser entrer les derniers coincés dans le sas. Fébriles gens qui regardent leurs chaussures, tripotent leurs papiers, s’angoissent du rendez-vous. Les visages sont graves, la honte est proche, certains se reconnaissent, très peu se parlent. Et la circulation se fait, trois pas en avant, stop discrétion et le saut vers les pupitres. Papiers tendus, sourires crispés, on va nous recevoir. Attente sur la chaise noire, les affiches colorées qui nous parlent et au centre la plante verte qui sèche.

17 commentaires:

  1. étonnant comme plante et salle d'attente sont toujours accolés par les aménageurs de nos espaces. A cause de la rime, sans doute

    RépondreSupprimer
  2. Vraiment particulier, dépeint au cutter. C'est sûr, quand on peut éviter :)

    RépondreSupprimer
  3. Petite racine > parce qu'on y plante aussi pendant des heures :)

    Kouki > oui, faut éviter. manque de chaleur tout ça.

    RépondreSupprimer
  4. La banquise serait en définitive plus accueillante...
    Eviter ? Même bien entraîné(e), y a un moment où tu te plantes dans le parcours du combattant, et c'est pas ton treillis qui y changera quelque chose. Bon, moi je veux bien aller arroser la plante verte :-)

    RépondreSupprimer
  5. ambiance....comment ne pas vouloir que des gens pètent un câble en vivant ça?

    RépondreSupprimer
  6. On achève bien les chevaux, pourquoi pas les plantes vertes

    RépondreSupprimer
  7. c'est ce que je dis : tout sèche...
    quelle ambiance ici

    RépondreSupprimer
  8. on achève bien les hommes , les hommes chercheurs d'emploi ici et là-bas , voir ce qui se passe en Tunisie , Algérie . Ici à Nancy , pas de plante verte , espace refait à neuf , bureaux plus nombreux , plus petits ." Vos suivis mensuels seront téléphoniques , votre autonomie , vous connaissez blablabla , blablabla ".

    RépondreSupprimer
  9. Frédérique > oui, moi aussi, je voulais arroser puis j'ai pas osé :)

    toff de Aix > c'est assez anxiogène, c'est vrai...

    zoé > quel cynisme ! :-)

    Mu Lm > oui t'as vu, on se marre hein ! :)

    Ana nb > oui prochaine étape, suppression pure et simple des bureaux, on y va tout droit...

    RépondreSupprimer
  10. Mon fils y travaille et je le vois dépérir ... comme la plante verte.
    Pour eux aussi l'ambiance est délétère.
    Les agressions, verbales et autres, sont fréquentes !

    RépondreSupprimer
  11. Christophe, vous devriez faire "chasseur de têtes"! Un métier en vogue il y a quelques années dont on ne parle plus guère...

    (Etrange cette gêne, alors que rechercher un emploi ne parait pas honteux à priori.)

    RépondreSupprimer
  12. Bon, j'arrive avec un arrosoir d'eau fraîche additionnée de quelques gouttes de fortifiant pour la plante; pour toi, je prépare un bon casse-croûte (du fait que l'attente dure des heures!), des histoires d'antan à te raconter pour te faire patienter et je m'asseois à côté de toi en attendant ton tour. Ok?

    RépondreSupprimer
  13. Solveig > oui, depuis la fusion, les conditions de travail se sont largement dégradées

    depluloin > pas honteux non. mais souvent, on se sent quand même très proche de la plante verte.

    Epamin' > Epamin', tu es une vraie mère pour moi ! ;)

    RépondreSupprimer
  14. j'ai trouvé ici la réponse à ma question.................

    smouicksssssssssssssssss.

    RépondreSupprimer