#petitehonte - 2

C’est le regard qui fuit devant, la bouche en coin qui trahit les mots trop vite dits. C’est goûter les pieds dans le plat à la pâtée qu’on vient de répandre. C’est s’engluer dedans, pédaler semoule et ne plus s’en sortir. Au secours, la tête à ras, secouer encore le corps alors qu’il est trop tard.image




4 commentaires:

  1. le regard qui fuit devant..ce tôlard qui fait le mur pour échapper au lasso de nos yeux, a beau tenter l'échappée: il en a pour perpet' dans le pénitencier de notre Etat d'esprit.

    annaj

    RépondreSupprimer
  2. pas trop secouer le corps... fait bcp de poussières..;-)

    annaj

    RépondreSupprimer
  3. oui, ou alors ça fait glouglou dans le dedans du dedans. ;)

    RépondreSupprimer
  4. Les petites hontes ont parfois de grands effets.

    RépondreSupprimer