#petitehonte - 20

C’est condamner à jamais la peau qui tend les joues, le ventre en creux, et les échappées belles. C’est ne plus risquer la prise en défaut, mais se souvenir, sourire tendu, des défis manqués, des crocs-en-jambe, des doigts et des pieds croisés, des genoux mercurochromes et des pantalons troués. C’est ne plus croiser de regards espiègles, revenus à la mémoire comme tels alors qu’on les croyait bourreaux. C’est voir défaillir les jours rosis. Finie la #petitehonte.
image





1 commentaires:

  1. Merci pour ces petites hontes, merci de mettre des mots sur ce que nous taisons parfois. Par honte, sans doute.

    RépondreSupprimer