Jour 1 – Marseillan, Pamiers, Toulouse #roadtrip #TFV #LesVisages

Départ ce matin 25 juillet, direction Marseillan où je vais trouver le premier visage, Danièle Carlès, latiniste traductrice qui officie sur http://fonsbandusiae.fr, Danièle qui j’espère ne me fera pas perdre ma langue ni mon latin qui de toute façon ne m’a jamais abordé.

Puis direction Pamiers où j’aurai le plaisir de rencontrer le visage d’Isabelle Pariente-Butterlin tout au bord des mondes (http://www.auxbordsdesmondes.fr/) comme d’habitude.

En début d’après-midi, je regagnerai l’autoroute pour filer vers Toulouse où m’attendent plusieurs visages aux traits hétérogènes.

Murièle Modély, plaisir de lui dire enfin : je te vois (http://www.lacauselitteraire.fr/je-te-vois-muriele-modely).

Jean-Jacques Marimbert planqué dans son aquarium (https://www.youtube.com/watch?v=WALdjNvpsQE) sur la terrasse ombragée du Sylène un demi bien frais posé à côté d’un Ritsos.

Au conditionnel, entrevoir la rafraîchissante Anna de Sandre pour qu’en guise de glaçon dans mon apéro,elle me fasse mordre la neige.
(http://lepandemoniumlitteraire.blogspot.fr/2015/06/mordre-la-neige-danna-de-sandre.html)

Et, toujours avec un peut-être, voir enfin le visage de « l’apaisante » Frédérique Martin qui, malgré la chaleur, conviendra avec moi de ne point laisser mourir dans ce vase cette verveine tranquillisante (http://www.frederiquemartin.fr/le-vase-ou-meurt-cette-verveine/)

La journée se terminera avec Murièle, invité (incrusté) chez une amie à elle inconnue et japonaise pour fêter son quarantième anniversaire.

Comme dirait mon poème (poke Vesna), ENJOY !





5 commentaires:

  1. belle tournée à vous d'écritures, d'amies et d'amis et de langues :-)

    RépondreSupprimer
  2. have a good trip! j'avais besoin de le dire en anglais, don't know why...

    RépondreSupprimer
  3. [L'impression de voir des paysages différents
    par la fenêtre d'un train
    ...
    loin, dont on devine rumeurs et parfums.]

    Bon voyage, joyeux paratage ...

    RépondreSupprimer
  4. Road tripes.
    C. Watson

    RépondreSupprimer