Orage

8.7.17

On voit arriver l'orage au sourire narquois de la brume.
Elle s'étale sur l'horizon, saisit la crête des vagues à la gorge.
Et dégorge.
Dans la sueur de leurs geôles, certains corps déjà entendent sa colère.
Bruissent en eux, sauvages et angoissants, les éclairs de demain.

Dans le même tiroir

NOUVEAU

Parution de « Les heures creusent » aux @EditionsDuCygne

Heureux de vous annoncer la parution de mon nouveau recueil aux éditions du Cygne : Les heures creusent . Si on le retourne, on peut lire :...