Adieu

28.8.17

Un bras de mer clignote
lentement sous l’œil
rieur d’une mouette

tandis qu’un vieux touriste
tout ridé verse dans une poubelle
les restes d’un séjour de fatigue

à roupiller sous les palmiers
de son loft avec jardin
dont l’herbe rase a la couleur

d’un adieu

Dans le même tiroir

NOUVEAU

Parution de « Les heures creusent » aux @EditionsDuCygne

Heureux de vous annoncer la parution de mon nouveau recueil aux éditions du Cygne : Les heures creusent . Si on le retourne, on peut lire :...