Chair de poule

Ce soir, le trottoir
est la peau où patiente
un homme au regard froid.

Devant lui, septembre dresse
ses poils entre les pavés
et un reste de soleil pelé.

Il frissonne, tire ses manches
sur sa chair nue piquée
et c’est toute la rue qui éternue.

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire