Chanson douce

28.10.17

Une chanson douce, un peu désuète, descend dans la rue. C’est un air entraînant dont peu de gens résistent à fredonner la ritournelle.

On sifflote comme des passereaux au coucher du soleil, on tape du pied en cadence, on fait un peu de yaourt avec les paroles, parce que toujours la langue baragouine quand la musique est sucrée et un peu vieillotte.

Un seul reste impassible. Peut-être lui manque-t-il un peu de douceur, un peu de désuétude ?

Dans le même tiroir

NOUVEAU

Parution de « Les heures creusent » aux @EditionsDuCygne

Heureux de vous annoncer la parution de mon nouveau recueil aux éditions du Cygne : Les heures creusent . Si on le retourne, on peut lire :...