Sans tain

Le soleil frappe la mer
à rendre aveugles les jours
qui filent entre les vagues

Un miroir sans tain
derrière lequel la brume
déforme cet automne revenu

lécher les pieds du monde
où roule une parole molle,
une pudeur à dire sa vacuité.

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire