Le béal

4.8.19

Au village, je me demande
si coule encore ce ruisseau
couleur olive qui longeait
la rue droite vers la rivière.

On le nommait : le béal.
Simple canal d’irrigation,
de Besal ou Bial en Occitan,
langue qui coule dans nos bouches.

Au village, je me demande
si des enfants y font encore
naviguer ces petites embarcations
faites de feuilles mortes et de souvenirs.

Dans le même tiroir

Dernière parution

Parution de « Les heures creusent » aux @EditionsDuCygne

Heureux de vous annoncer la parution de mon nouveau recueil aux éditions du Cygne : Les heures creusent . Si on le retourne, on peut lire :...