Sur les tempes de l’après-midi

21.5.20

Un nouvel été se pose sur les tempes de l’après-midi. Au loin une sirène rompt le silence.

Un bruit d’avion, de ceux dont on avait oublié l’existence, fait un bref passage, juste le temps de jouer un duo avec la sirène. 

Il reste un espace de paix, juste entre les deux, dans lequel je disparais.

Dans le même tiroir

NOUVEAU

Parution de « Les heures creusent » aux @EditionsDuCygne

Heureux de vous annoncer la parution de mon nouveau recueil aux éditions du Cygne : Les heures creusent . Si on le retourne, on peut lire :...