Tout poème n’y change rien

19.12.20

Tout poème n’y change rien
quand vient absurde la mort
nous couper les jambes et les mots

Tout poème n’y dit plus rien
que ce silence de pierre serré
dans nos marches si fragiles

Tout poème n’y voit qu’eau
de peine piégée dans trop d’amour
pour écrire le dernier chant

Dans le même tiroir

NOUVEAU

Parution de « Les heures creusent » aux @EditionsDuCygne

Heureux de vous annoncer la parution de mon nouveau recueil aux éditions du Cygne : Les heures creusent . Si on le retourne, on peut lire :...