L’homme peint dans sa mémoire

6.3.21

L’homme peint dans sa mémoire
Des souvenirs pleins de couleurs
Au passage des courbes lentes
D’un soleil tombant de la colline

Un rien de mélancolie lui sourit
De la place où il se tient debout
Le vent dans les arbres mauves
Déplie les draps de la dernière heure 

Dans le même tiroir

NOUVEAU

Parution de « Les heures creusent » aux @EditionsDuCygne

Heureux de vous annoncer la parution de mon nouveau recueil aux éditions du Cygne : Les heures creusent . Si on le retourne, on peut lire :...