Au boulot !

« Pouah ! » m’écriais-je. De retour au boulot, après quinze petits (trop petits) jours de vacances. Un bilan mitigé. Une semaine hors du monde à me raconter et à écouter, à m’attendrir et à disséquer. De bons moments de sérénité se sont ainsi dévoilés comme un éphémère songe. Une seconde semaine d’inflexion. Heureusement les enfants, toujours là quand Papa plie (ploup !), étaient là pour me bouger sinon je me serais bien coulé dans la monotonie estivale. Une soirée twitter pleine de sympathiques rencontres a clôturé mes congés finalement apaisants.

Ce matin, la routine a repris le dessus. Réveil, clope, voiture et discussion autour de la machine à café. Une journée étrange sans sonnerie de téléphone ou presque. A croire que France Telecom avait débranché un truc dans ses installations. Un calme relatif avant la bourrasque de septembre. J’erre désormais entre attente et actions posées. Le climat n’est pas très favorable mais il paraît que de beaux projets professionnels sont sur le feu. Wait and see.

15 commentaires:

  1. allez c'est reparti, au choix : une "pause travail" avant la reprise des congés ou une reprise de travail avant une nouvelle "pause congé ". J'aime bien moi de temps en temps quand le monde semble tourner au ralenti, c'est souvent le calme estivale avant la tempête automnale et la danse des feuilles sur le bureau. Bonne reprise en douceur mon bon roi.

    bizettes de l'ouest

    RépondreSupprimer
  2. ah la machine à café... j'suis pas pressé de la revoir celle-là

    RépondreSupprimer
  3. Inzecity > Merci mam'zelle ;)

    ma bonne fée > oui en douceur. faudrait pas se fouler un neurone non plus. Bises la fée! :)

    Gaël > ah, moi c'est l'endroit que je préfère. Genre Jean Claude Convenant, tu vois ! :)

    Le Faucon > Merci et n'abuse pas du Bordeaux !

    ---
    ... non rien !
    ---

    RépondreSupprimer
  4. je me suis prise à rêver de ma vie de l'autre côté des Alpes ce matin... la vie de vacances en famille... bon je vais faire une tarte pour mes neveux...

    RépondreSupprimer
  5. ...j'ai vu ton com chez Mr M.... ouais ben les câlins c'est pour le soir si tu veux... mais là, j'voudrais pas passer pour un coeur d'artichaut....
    te bise quand même tout doux

    RépondreSupprimer
  6. wé, genre ...

    j't'embrasse fieu !

    ,O))

    RépondreSupprimer
  7. awé ...
    non rien tu verras

    -O° <-------------- air d'y pas touche

    RépondreSupprimer
  8. Sylvie > bon on était le soir et j'ai pas senti de câlins. t'as raison, de toute façon, j'étais d'humeur massacrante.
    Quant à la vie de famille, j'ai jamais su de quoi ils s'agissait en fait.

    Mr M t'embrasse aussi mais après c'est fini. Puis va te poiler un peu avant ok ?

    RépondreSupprimer
  9. Cher Arf, j'ai laissé hier un commentaire qui s'est perdu dans le vortex... J'y parlais de machine à laver le linge et de remerciements. Si celui ci ne fonctionne pas, je serai obligée de vous adresser un mail.

    RépondreSupprimer
  10. Allons bon, j'ai cru avoir causé ici. La twitteritude n'est-elle pas un dévorante ?

    RépondreSupprimer
  11. Snake > figure-toi, vas-y figure toi, ayé, tu te figures ? et bien, moi aussi j'ai posté un commentaire pour répondre aux suivants qui s'est noyé dans le vortex inter-blogger. hum...
    Sinon, la twiteritude est bien plus sympa que le boulot. Maintenant à savoir qui dévore qui ? je ne sais point. :)

    Frédérique > Je réponds un peu tard. A priori vu le commentaire de Snake ce soir, ce billet est maudit. Pas étonnant en définitive, il est question de travail. Mon blog ne doit pas aimer ça. Remercier de quoi ?

    Ferocias > je réitère mon merci tardif.

    RépondreSupprimer
  12. Jevous remerciais pour votre lien et vous engageais à laver la pile de linge qui s'amoncelle dans votre salle de bain ;0)

    RépondreSupprimer