A la croisée des univers

Une des particularités remarquables des blogs reste la croisée des univers.
Qui publie ses frasques affectives, qui chronique la vie politique, sociale, économique, qui raconte la vie de chien de son chat, qui ironise et met en scène avec brio et humour nos travers contemporains. Bref, une multitude illimitée de blogueurs pour une représentation non exhaustive de nos jardins personnels.

Tout le monde est unique, chacun est multiple.
De l’exaltation à l’empathie jusqu’à la sympathie voire l’amitié, la passion m’emporte. Parfois même au détour de rencontres « in real life », la croisée ravive d’autres sens, le toucher, l’odorat et autres phéromones imperceptibles dans mon monde parallèle. C’est bien. Ceci me rappelle que j’existe, que je suis aussi doté d’autres sensations que la vue et l’ouïe. En revanche, l’approche se fait plus délicate et moins expressive. Elle demeure dans le non-dit, le sous-entendu. Il me manque le maillon lexical de l’écriture (et donc de la lecture).

J’ai croisé hier soir une nouvelle histoire dure et douce à la fois, fragile et romanesque. Une chronique de plus dans mon univers friand d’authenticité, avide de sensibilités et d’intelligence de vie. Je n’ai pu m’empêcher de préconiser l’écriture comme exécutoire au traumatisme flou que ce scénario me prescrivait.

Ecrire et publier dans un blog, un journal à l’extime de soi.
Plusieurs objections m’ont été renvoyées. De la pudeur à se dévoiler au manque de confiance en soi en passant par le besoin de rester cacher, les raisons de ne pas faire sont nombreuses. Elles restent légitimes mais lorsqu’une vie aussi dramatique soit-elle contient autant de stigmates universels, l’histoire même fragmentée, même édulcorée mérite d’être partagée. Il ne s’agit pas de faire des publications malsaines mais juste faire part aux autres et à soi d’une envie de reconnaissance et d’échanges avec les lecteurs sur des destins définitivement globaux.

J’en suis d’autant plus convaincu que ce média m’apporte tous les jours un des ingrédients qui donne plus de sens à ma vie.