Ma rengaine

road Et s’étirent les jours sur cet été en demi-teinte. Je voyage dans ma tête à défaut de pouvoir m’exiler vers des destinations de villégiature. La vie est mégère, elle me pousse à me plaindre sur mes vacances statiques. Que nenni, puis-je lui répondre. J’ai à portée de mains tout plaisir du bon estivant aoûtien. Mer, plage, sable fin (ou presque), divine rareté pour ceux qui, le reste de l’année est fait de bétons et de grisailles. Pourtant je ne peux me résoudre à apprécier cette période qui toujours m’impose ses choix, et en particulier, celui d’être détaché et léger.

En définitive, je crois que je n’aime pas les périodes convenues où tout le monde doit se rattacher à la même humeur. Celle que l’instant préconise. Etre jovial et familial à Noël. Se réjouir du lendemain quand vient la St Sylvestre. S’émerveiller du premier bourgeon au printemps. Se contraindre au souvenir quand Toussaint survient etc. Certains diront que je râle trop, que j’exacerbe, que je jure comme un putois usant de tous les noms d’oiseaux. C’est ma façon d’exister, mon besoin d’identification. Inévitablement, je me rebelle. C’est là, ma rengaine de vie : prendre le contre-pied des tendances de saison. C’est agaçant.

Souvent après ces réprobations internes insignifiantes, je me range, bien sagement, reformaté dans les cases, comme les fameux ovidés immortalisés par Panurge. Par cet instinct grégaire, les jours finissent par ne plus s’étirer et les heures se meuvent dans une large et longue platitude.

25 commentaires:

  1. tout à fait d'accord avec toi ! c'est bien plus drole et surtout on se retrouve dans ces petites choses , on pourrait en dire des choses , mais j'adore la photo du gamin qui tire la route à lui ! en contre-sens peut être ? fait pas chier la route (obligée) moi je vais dans le sous bois pêcher les écrevisses !

    te donne le lien d'un autre blog plus poetique que l'autre , enfin différent !

    RépondreSupprimer
  2. "En définitive, [...] quand Toussaint survient etc."
    Moi aussi !
    Flo de passage

    RépondreSupprimer
  3. regardorion Merci pour le nouveau lien. wè... j'irais bien dans les sous-bois aussi mais pas avec toi... héhé :)

    Flor > vraiment content de ton passage. je n'ai pas vu si tu avais publié là bas. Je vais passer. :)


    ---
    C'est pénible, j'arrive pas à afficher vos faces à côté de vos mots. ça m'énerve ça ! ça m'énerve ! (à lire avec l'intonation de voix de JP Bacri) ;)
    ---

    RépondreSupprimer
  4. Tout cela ressemble fort à cette "définition" que j'avais donné de vous sur la digue et qui disait : " si vous étiez une saison ce ne serait pas le printemps mais déjà plus l'hiver et plus l'été mais pas encore l'automne".
    Une saison de feuille, en demi teinte.
    JF

    RépondreSupprimer
  5. si je dois donner un vote à la présentation (vu que ça bouge tous les deux jours): là je mets 12/10.
    Quant à vivre en "marge" des modes/habitudes convenues, je connais aussi... et j'apprécie fort cela chez toi.
    bises

    RépondreSupprimer
  6. Bein !
    On voit plus nos bobines !
    Pas glop !
    Moi aussi je peux râler !

    RépondreSupprimer
  7. C'est bien pour cette raison que je ne prends mes vacances qu'en octobre, début d'automne chez nous, mais pour découvrir un pays où c'est encore l'été ...

    Je n'aime pas jouer les sardines sur une plage surchauffée et surpeuplée et puis, petit plaisir égoïste, lézarder quand tout le monde travaille ajoute encore un peu plus de piment à ces vacances décalées :-))))

    Et puis, il y a nos eaux de mer d'ici et l'Ô d'Ailleurs

    RépondreSupprimer
  8. Bon! Comme tu as l'air de t'ennuyer pendant tes vacances au soleil, je t'ai trouvé une occupation: peux-tu m'expliquer (hors antenne, cela va de soi!) comment sauvegarder les gadgets quand on veut changer l'apparence de son blog? Si tu me dis que tu ne sais pas, je fais le Arf et je râle! Merci d'avance!

    Je crois que ce qui manque à notre société, ce sont des "rituels" utiles. Les "moments" forts, les idées enthousiasmantes et fédératrices ont été atténués ou même balayés peu à peu.
    L'humain recherche aujourd'hui la compagnie ou l'approbation de ses semblables dans des évènements de consommation surfaits et insipides... sauf les humains qui n'ont pas et n'auront jamais cet état d'esprit, ...suivez mon regard, suivez nos blogs!

    RépondreSupprimer
  9. peu mais bon... peu mais significatif et non pas le mégasupergénialnouveauattendu et revu mille fois, sauf qu'il y a dessus la couleur à la mode (cette année le violet ou le parme)... pour rebondir (ben oui, c'est l'été) sur le com d'Epamin'

    RépondreSupprimer
  10. Un beau texte que j'approuve entièrement.
    Un point personnel : je me suis toujours demandé comment les gens qui vivent à la campagne / mer / montagne prenaient des "vacances", alors que pour nous parisiens les vacances c'est la campagne / mer / montagne.

    RépondreSupprimer
  11. il s'ennuie et il l'image bien, pour notre plaisir oisif de le lire.. de là à écrire que l'ennui a du bon..

    RépondreSupprimer
  12. Joli texte narquois et juste! Ton blog est décidément un endroit à fréquenter assidument!

    RépondreSupprimer
  13. - Fêter nos morts l'été (http://pic-et-pic-et-colegram.blogspot.com/2009/08/1er-dimanche-du-mois-museum.html ;)
    - Prendre le soleil à Toussaint
    - Buller à Noël...

    Ne pas prendre le contrepied systématiquement, se laisser porter... hum...

    J'avoue qu'avec les enfants et leur envie/besoin de repères/rites, on flotte sur les moments traditionnels de l'année... Ces moments pèsent moins quand je les vis/vois avec eux...Déplacer son regard d'un cran en somme... :)

    Amicalement
    Mu

    RépondreSupprimer
  14. JF > comme déjà dit chez vous, vous voyez juste en moi m'sieu. pouh... ça fait peur. :)

    Sylvie > 12/10 ? :) - pas nécessairement en marge mais avec un œil voire les deux averti(s), enfin, j'essaye.

    Balmo > m'en parle pas. j'y arrive pas à les mettre ces p... de bobines ! je vais coller une photo plus sympa si j'en trouve à défaut d'avoir les vôtres. Ceci dit aucun modèle blogger avec commentaires en bas de billets n'affichent les avatars. Enfin, j'en ai pas trouvé en tout cas.

    Ô > C'est une idée ça les vacances décalées mais tant que j'ai les enfants, je suis bien obligé de me caler dans leurs dates. Déjà que je les vois trop peu.

    Epamin' > Je ne crois pas que ça soit une question d'époque. Le "c'était mieux avant" m'agace aussi un peu. Je ne suis pas contre une douce nostalgie comme on peut la trouver sur ton blog. Je l'apprécie d'ailleurs beaucoup, mais les rituels sociaux, les obligations du calendrier ne datent pas d'hier. Et je crois même que nous étions plus bloqués dans ces enfermements il y a dix ans qu'aujourd'hui.
    Pour ta question gadgets, je peux te répondre ici. Je ne crois pas qu'il y ait une solution de sauvegarde. Pour les gadgets HTML, je les copie dans le notepad et les recolle ensuite dans mon nouveau template. voilà. :)

    Sylvie > je ne sais plus de quoi tu parles avec les couleurs parme là ? J'ai dormi dessus. tag : alzheimer numérique :)

    Snake > Exact, il y en a même qui monte visiter Paris. Les doux dingues ! :)

    Jeanne > Il c'est moi ! tu peux me dire "tu", tu sais. Il t'en remercie. oui, si je résume mon billet : "il se fait chier" irait très bien.

    Le coucou > Narquois ? non, si peu... merci. :)

    Mu Lm > Je pratique le dé-centrage du regard avec assiduité quand je suis aussi avec eux. Je suis un piètre repère pour eux à cause de l'absence. Quand ils sont avec moi, ça casse justement leurs rites et je pense qu'ils apprécient.

    Sylvie > bisou tout tout ristes :)

    ---

    hello les blogueurs, twitteriens et autres réseauteurs
    le matin est frais et ce n'est pas pour me déplaire !

    j'en brasse et pas que du vent
    :)

    ---

    RépondreSupprimer
  15. Hello le blogueur du matin!

    Ben non! Je n'ai pas dit que c'était mieux avant! La preuve, je suis beaucoup mieux aujourd'hui qu'avant...(dans ma tête, évidemment!)
    Belle journée à toi! Moi, je vais faire de la confiture!

    RépondreSupprimer
  16. coucou , t'es comme moi, on me crie que je profite pas de mes avantages vacanciers... , je profite après :) quand tout le monde s'en va :D

    RépondreSupprimer
  17. parme... disons "lilas" (j'ai une amie qui a un magasin de vêtements, alors forcément... et j'ai vu peu à peu se peupler toute la rue principale de ma petite ville du sud de l'Italie). J'avoue qu'ici c'est moins net.

    RépondreSupprimer
  18. Comment briser la monotonie, faire des vaguelettes à nos quotidiens (non), fêter les non anniversaires (et même ceux là, finalement se ritualisent et s'épuisent), empêcher le temps de tourner en rond. Peut-être: coincer des instants dans les portes, pour voir :)

    RépondreSupprimer
  19. Epamin' > hello c'est le blogueur du soir. Dis tu m'en donnes un pot de ta confiture ? ;)

    Aniloise > Voilà, c'est ça... J'attends que les touristes doryphores s'en aillent puis je me mets en vacances.

    Sylvie > Bon, je vais acheter un caleçon parme alors. :)

    Véronique > Coincer des instants dans les portes. J'aime bien ça tiens. :)

    RépondreSupprimer
  20. Confiture de reine-claude. Dorée, parfumée, mais à n'ouvrir que dans huit jours! Patience!
    (Mince, elle n'est pas parme!)

    RépondreSupprimer
  21. beaucoup de choses ont déjà été dites !
    bah, c'est bien fait pour ma gueule ...
    j'avais qu'à débarquer plus tôt ici

    -O)

    beau billet, le n'arf

    RépondreSupprimer
  22. merci le M la Bulle et la Epamin' :)

    RépondreSupprimer