Les coulisses d’Arnaud – la démystification

image Pris par une grippette A de série B, j’en ai oublié de vous conter les tribulations complices des coulisses d’Arnaud.

Entre la jungle de Banghok, les bars fétides de Montréal et la vie paisible et rassurante de Marsillargues, se trame une histoire à ne pas piquer des vers… mais plutôt des vies. Et ce depuis maintenant 28 jours ! 28 jours que je supporte la mauvaise humeur et l’odeur numériques de Jeff le gros, que je ressens les piqûres de moustiques du pays d’adoption de Gwen, que se mélangent les heures dans ma tête quand j’en entends un ronfler comme un ours à 11h du matin et l’autre s’endormir alors que Claire Chazal n’a même pas refermé son journal.

Comment voulez-vous que je garde ma santé physique et mentale dans de pareilles circonstances ? Je vous le demande.

Non, ne me répondez pas ! Je sais pourquoi. J’ai trouvé avec ces deux furieux du répondant à ma folie douce. Eux l’ont dure… la folie !

Ces deux frappés de la communication moderne s’évertuent à me faire croire que nous somme entrain d’écrire un roman sur facebook. Et vas-y que je te ponds du texte au kilomètre pour abreuver la bête assoiffée d’updates bleues et blanches. Au début, j’ai cru à leurs balivernes. A grand renfort de marketing viral, il m’ont amadoué avec des vidéos truquées, certainement volées sur youtube. Puis, le gros (c’est le plus coriace celui là) m’a collé une photo sur mon mur, faisant passer ce cliché pour la future couverture du roman best-seller que nous allions écrire tous en chœur ! Quelle bande de tarés !

Le drame, c’est que j’ai mis 28 jours à m’apercevoir de la mystification. Entre temps, ils m’ont fait commettre les pires choses de toute mon existence. Jeff, le machiavélique Jeff, ne m’a pas lâché d’une semelle, me martelant de centaines de mails tous les jours. SCRIPT JOURNEES A VENIR ! écrit en gras en « objet » et dans le corps du message, je découvrais une nouvelle horreur. Ma belle infirmière et son Samir carbonisés dans un accident de voiture. Mon copain de blog Philippe incarcéré puis retrouvé pendu sous un tas de plume. Mon brave instituteur Jean Lou lacéré à la gorge par un rabot de menuisier. La belle et talentueuse Nathalie joggueuse du bois de Vincennes étêtée par un sale cabot. Et j’en passe des rouges sanglantes et des très mûrement réfléchies. Bref, là, aujourd’hui, je vomis…

Mais s’en est finie de cette mascarade ! Je vous ai percé à jour bande de manipulateurs psychopathes ! Oui, tremblez Gwen catala et Jean François Gayrard. Comme au bon vieux temps où Vichy et Pétain régnaient en maître, je vais vous balancer, vous, ignobles personnages, perturbateurs de la douce mélopée des réseaux sociaux !

Je vous le dis tout net bandes d’ignobles anthropophages de l’identité numérique. Vous n’irez pas plus loin ! Que la génération Y se soulève contre ces usurpateurs ! Que tous me rejoignent pour que de telles abjections cessent et ne se reproduisent plus !

Liguons-nous ! Et comme moi, prenez votre courage à deux mains et cliquez sur : « Signalez un abus ! ».

image

16 commentaires:

  1. C'est de la vraie colère que tu as ou de la colère virtuelle?
    J'avoue que je ne comprends pas tout bien ce billet...

    RépondreSupprimer
  2. C'est de la fausse colère Epamin', surtout ne va pas cliquer sur "signaler un abus" ! :)

    RépondreSupprimer
  3. Très réaliste ta colère virtuelle... J'ai failli te croire... ;o)

    RépondreSupprimer
  4. jer ne suis même pas mort en vrai, on voit bien que c'est du vrtuel!
    rires

    a+

    sinon dans un autre genre, il existe " le Roman de Grande-Burne" ici:

    http://saiphilippe.spaces.live.com/

    RépondreSupprimer
  5. Philippe Exact, faut promouvoir le roman de Grande Burne ! Je m'y attèle ! :)

    Guide.. > euh oui, j'ai bien pris mon tamiflu m'sieu ! :)

    RépondreSupprimer
  6. Faut l'excuser. Ce n'est pas de sa faute. En même temps, c'est normal. Le choc. Arnaud n'est que la façade, la garniture aguichante d'une bonne entrecôte. Mais vous ne sauriez imaginer ce qu'il se passe derrière !
    3 continents, 3 horaires bien différents (-6/+6) et des esprits bien aiguisés, cela ne peut faire que des étincelles !

    Mais soyez rassurés. Les décapitations sont fort heureusement fictives (quoique...) et plus important, nous nous amusons bien. Pas vrai mon n'Arf ?
    > Prends ton Tamiflu avant de répondre :)

    RépondreSupprimer
  7. Je comprends, de Marsillargues, le décalage horaire est tel qu'il ne peut plus dormir!!
    Et je saisis l'ampleur du boulot............ il a déserté tous ses blogs...
    sinon, Arf, ça va mieux?
    Bises du dimanche

    RépondreSupprimer
  8. Je confirme, ils sont possédés, obsédés, ensorcelés et autres trucs en "és".... :)
    Au quotidien je participe au vestibule, au conciliabule, aux coulisses si vous voulez... Et je ris ! Ils passent leurs journées décalées à se rencarder, se chamailler gentiment, s'interpeler et s'affoler lorsqu'ils ne se sont pas "statufier" à la bonne heure....
    Trois joyeux drilles qui se sont bien trouvés.. Un hasard qui n'en est pas un sans doute....
    Cette aventure, au delà de la qualité et du sérieux est une aventure "numérhumaine" qui décoiffe !!!
    Salut les lascars !

    RépondreSupprimer
  9. Elle > "numerhumaine" j'aime bien ce mot ! :)

    Sylvie > oui, mieux. Dommage, va falloir que j'aille bosser demain. :( oui, je déserte un peu, ils me lâchent pas les z'affreux là ! :)

    Gwen > pas eu besoin de tamiflu finalement, me contente du t'amis flux qui circule entre nous et ça, ça rebooste son homme ! :)

    RépondreSupprimer
  10. eh oui, t'en a bluffé plus d'un, y sont tombés dans le panneau. Enfin, c'est pas un truc, demander à dénoncer un abus, un jour tu vas te prendre les pieds dans la carpette, mec.

    A part ça, en forme ? Là, c'est pas encore l'heure d'aller au dodo, ta copine Claire, elle a fini ses news ???

    Sinon, j'aime bien la "jungle... fride... paisable" belle association, ça résume bien cette bande de zoulous meurtriers.

    Et dis donc, qu'est ce que vous m'avez mis ce soir. Vous n'y êtes pas allés avec le dos de la cuiller... la vache

    Bon mais pas grave, je suis imputrescible et inaltérable, voire inoxydable, alors, le vieux, vous pouvez y aller, il encaisse.

    Et puis si c'est pour porter le chapeau au lieu d'envoyer à Cayenne une pauvre jeunette , je prends.

    Zut, fallait pas dévoiler l'intrigue ???

    Tant pis, débrouillez-vous, trouver une autre fin...

    Du coup, c'est clair, t'as une vagonnée de potos qui vont rien capté à tout ça.
    Sacré embrouille, mais allons-y jusqu'au bout.

    Ah tiens, j'ai posté un coment sur l'AppStore après avoir charge le zinzin sur l'iPhone.

    Quand mêm, c'est un peu lège l'interface Leezan, c'est quand même mieux sur Calaméo...

    Dis, t'es là tout début janvier, vais descendre voir mes potes à Ballaruc, on se croque un os ensemble à l'occase ???

    Dis t'a vu l'heure qu'il est. Le marchand de sable il est déjà passé. File au lit, voyou !

    RépondreSupprimer
  11. Mr M > nannn, t'as pas signalé un obus ? :)

    Jean Lou > héhé ! on est comme ça, on aime bien s'acharner sur les cadavres putrides à la gorge tranchée.
    Je suis là tout le temps Jean Lou. Tu facebookes, tweetes, mailes, tamtames et on se fait un truc, sans problème !

    RépondreSupprimer
  12. Et dire que ce n'est pas fini ! Dans quel état va-t-on te retrouver dans quelques jours ??? :)

    RépondreSupprimer
  13. Vous vous faites plaisir.
    C'est bien...
    Je me réserve la lecture intégrale du Roman pour un soir de période plus calme, genre veille de Noël... En attendant,tuez-vous bien:)

    RépondreSupprimer
  14. Desinvolt > on va mal finir c'est sûr ! ;-)


    Dési > ben t'étais passée où toi ? Oui, on se fait plaisir. C'est bien là l'essentiel. Le reste, c'est la cerises sur le gâteau ! :)

    RépondreSupprimer