Le cul sur la chaise à roulettes

image Le cul sur la chaise à roulettes, assise réglable et axe rotatif pour bouger sans se lever, atteindre les étagères, les dossiers empilés, les noms dessus, leur emploi, leur demande, leur secret. Voyez, vous avez tout à portée de main pour bien travailler. Un espace, un écran, un clavier, une souris. Je vois, je serai bien dans mon box, les doigts sur les lettres pour parler, les yeux LCD pour voir, comprendre, assimiler, publier, gérer, pointer, compter et les pieds bien en appui pour me faire pivoter, tourner, saisir, feuilleter, classer, ordonner. Je serai l’automate dans la place, prêt pour le service, armé pour collaborer.

Oui, pièce maîtresse dans la structure. On compte beaucoup sur vous, vous savez, vous serez un élément indispensable de la chaîne, un maillon essentiel, voyez ? Je vois, je serai nécessaire au bon fonctionnement du service, une image aussi, je crois, l’image de marque de la société, moi, là, assis le cul sur la chaise à roulettes. Faut dire que vous me donnez les moyens de mener à bien mes tâches, le box, l’écran, le clavier, la souris. Là, dans la lucarne, je pourrai mettre en valeur votre culture d’entreprise, disposer les tableaux en couleurs, écrire de beaux rapports, des présentations aux titres motivants, communiquer en direct, échanger, participer grâce à votre intranet cousu de bonnes intentions et de leitmotiv charmant.

Je devrai savoir faire, vous savez, je saurai travailler sans sourciller, étudier les dossiers, les transmettre, les saisir, les contrôler, les mener à bien dans un souci permanent d’efficacité, de réactivité. Pro-actif, c’est cela, je serai pro-actif. Puis comptez sur moi, je saurai coudre le fil de mes emails du langage approprié, « corporate » et courtois, ferme mais accueillant. Puis, vous me dispenserez, à ne pas en douter, de la reconnaissance, la méritocratie que vous promettez, que j’attends. Vous me l’offrirez sans renâcler quand, en fin de mois, vous me tendrez avec fierté mon bulletin de salaire avec trois seuls chiffres en bas à droite, vous savez, là, dans l’encadré en gras.

illustration

5 commentaires:

  1. Pro-actif aujourd'hui... radio-actif demain !

    RépondreSupprimer
  2. J'ai envie de dire: "p'tain! tire-toi vite de là!"
    Puis aussi, "SUPER!... Ce texte..."

    RépondreSupprimer
  3. Monsieur Christophe Sanchez,


    Votre candidature pour le poste de charge d'émission de fumée dans les labyrinthiques comptes pour les comités d'entreprises du groupe a retenu toute notre attention. Vous manifestez une capacité à positiver et des motivations pro actives des plus intéressantes. Vous comprenez , intuitivement, que les actions de nos actionnaires doivent être récompensées par des obligations fortes et à haut risques de la part des salariés.
    Vous nous apparaissez sur dimensionné pour ce travail dans cette société comme dans l'ensemble de l'organigramme de notre holding, la World Company. Nous le regrettons vivement. Les qualités littéraires que vous déployez, la précision dans la description des taches à accomplir, votre vision entrepreneuriale,votre compétence risqueraient de déstabiliser l'ensemble de la hiérarchie, de la base au sommet.
    La direction des Ressources humaines a établi que votre profil vous destine, naturellement ,à créer votre propre entreprise.
    Notre filiale Credit point nette, basée aux îles caïmans, est prête à vous apporter les compléments de financements nécessaires , l'apport personnel est de 1500 000€.
    Notre Société d'assurances Santé nous a fait rapport que vous avez des ascendants nombreux et en parfaite santé. Vous pouvez bénéficier de remises très exceptionnelles pour des .voyages avec notre club « Atteindre le point de non retour ». Les survivants gagnent un voyage gratuit. Cette société prend en charge les frais d’obsèques virtuelles , les recherches d'objets de valeurs, et les apurements successoraux. Chaque décès prématuré donne droit à une prime de deuil indexée sur l'espérance de vie du défunt.
    Nous profitons du présent courrier pour souhaiter un dernier joyeux anniversaire à vote mère, nous sommes très peinés quand à l'examen de ses coûts d'assurance maladie nous fait réaliser les souffrances qu'elle endure. Nous sous -traitons pour de fidèles clients comme vous des voyages en Suisse et en Belgique pour des solutions progressistes dont votre pays n'a pas,encore, reconnu la modernité.
    En définitive, nous ne pourvoirons pas ce poste. Son utilité indéniable attirerait la convoitise de la concurrence et le maigre salaire offert nuirait à notre image de marque.
    Votre force de caractère vous permet d'envisager avec sérénité, une précarité sans avenir. Vous y mettrez tout votre talent . Nous ne serions pas surpris d'apprendre que vous écrivez.
    Notre filiale « Lecture qui tousse » peut vous éditer à compte d'auteur. Les invendus, et le broyage restent à votre charge.
    Vous avez compris que nous sommes prêts à optimiser vos espérances de gain, si vous comprenez qu'il faut savoir rompre les attaches émotionnelles pour satisfaire les algorithmes de rentabilité.
    Veuillez croire en la haute considération dans lequel nous tiendrons votre compte en banque s'il venait à être garni par le hasard de notre associée, la française des jeux.

    RépondreSupprimer
  4. JF > Oh pétard le fukushima voire l'hiroshima de l'entreprise ! :)

    Dési > ou encore "p'tain ce texte" ou "super, tire-toi de là" :)

    Patrick > On a perdu Verroust les gars ! (sinon pas si caricaturé qu ça !)

    RépondreSupprimer
  5. Just relax Christophe, c'était pour rire, une mauvaise pensée, un cauchemar...Bien "transmis" en tout cas!
    Gracias compadre!

    RépondreSupprimer