#petitehonte - 16

C’est se dire que c’est normal, biologique quoi. Que le derrière des gens rosit aussi quand on les fouette, que le sang leur monte à la tête quand ils sont face à leurs errances de langage, d’actes manqués ou derrière leurs désirs en fuite. Se dire qu’on est toujours le honteux de quelqu’un, le souffre-douleur d’un mot, d’un geste passés à travers.
image





0 commentaires:

Enregistrer un commentaire