#petitehonte - 15

1.9.11

C’est compter les petites hontes comme des trophées. Les comparer en intensité, se dire qu’avec le temps, on les esquive mieux, qu’elles ne tendent plus le ventre comme avant. Qu’on est grand maintenant, que la sagesse prévaut. Mais ne pas oublier les douloureuses, celles qui, même si elles ont fixé cafard dans le cœur, ne reverront plus jamais le jour. Que ces jours sont finis, terminés les jours du gosse aux petites hontes continues.
image





Dans le même tiroir

Dernière parution

Parution de « Les heures creusent » aux @EditionsDuCygne

Heureux de vous annoncer la parution de mon nouveau recueil aux éditions du Cygne : Les heures creusent . Si on le retourne, on peut lire :...