Plus personne ne la ramène

Plus personne ne la ramène
dès l’instant où les nuages

s’étirent et regardent
la colline au loin cabrer

son dos de serpent
dans un noir profond

en décochant un féroce
contraste au soleil couchant.

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire