D'une même main

D’un coup d’ongle sur la peau tendre du jour,
le soir tire une ride sur le visage de la ville.

D’une même main sortie des ombres,
il taille à nos yeux le masque de demain.

Dans les arbres où remue une chair neuve,
on entend craquer tous les doigts de la nuit.

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire