Google News Story 07/11/17

Prendre les cinq premiers titres du jour sur google news et tenter d’en faire une historiette.

Titres du jour à 9h10 :

  • À la Une : le bilan des six premiers mois d'Emmanuel Macron à l'Élysée.
  • En direct : les nouvelles révélations des « Paradise Papers ».
  • Nouvelle opération escargot des forains aux abords de Paris.
  • Fusillade au Texas: "Il ne s'arrêtait pas de tirer".
  • Le journal de 7h30 : un dénouement imminent dans l'enquête sur la mort d'Alexia Daval ?


GOOGLE NEWS STORY – 7 NOVEMBRE 2017

Aujourd’hui, à l’Élysée, Emmanuel Macron reçoit Christophe Castaner pour une réunion de travail. Dans son bureau, les deux hommes se saluent d’une poignée de mains franche et appuyée suivie d’une accolade généreuse :

- Six mois déjà que tu es au pouvoir, Manu, tu te rends compte ? Faut fêter ça !
- Oui, justement, je t’ai demandé de venir, Chris, car il faut qu’on communique efficacement sur le sujet et, en même temps, sans trop insister, tu vois ? Faut éviter le croquignolesque. On se fait un brief, rapido ?
- Ok, Manu, je t'écoute. Comment tu vois les choses ?
- Oh putain, t’as vu ?
- Quoi ?
- Les « paradise papers » !
- Oui et alors ?
- Chris, faut pas déconner avec ça. J’ai peur que ça me retombe sur la gueule cette histoire.
- Mais tu n’y es pour rien !
- Oui, si on veut… Et en même temps, c’est pas de la poudre de perlimpinpin ce dossier. Mets-toi en veille sur le sujet ok ?
- Ok, Manu. Pour tes six mois, alors, on fait un discours ?

Emmanuel s’assied à son bureau, sort son premier téléphone, puis le second, regarde l’écran de l’un puis l’écran de l’autre.

- Pourquoi j’ai pas encore un iPhone X, moi ?
- Euh je sais pas, Manu.
- Puis c’est quoi ce galimatias avec Campion et les forains ? Il fout le bordel chaque année celui-là. Balance le dossier à Bruno Roger-Petit, faut qu’il bosse un peu ce fainéant. Parles-en à Gérard aussi, faut que le ministre de l'Intérieur soit dans la boucle.
- Ok, Manu. Mais pour les six mois, on fait quoi ? Tu veux qu’on organise une soirée à la Rotonde. J’invite Bern et toute la clique ?
- Oui, c’est bien ça. Fais en sorte que j’ai le nouvel iPhone aussi. Je suis le président de la France. Je peux pas en même temps être technologiquement dépassé.
- Tu le veux de quelle couleur ?
- On s’en fout de ça ! Bon, pour les six mois, tu le vois comment le discours ?
- Eh bien, faudrait continuer à tracer la ligne vers où on tend en précisant combien tu es cultivé, beau, aimable et intelligent, tout en récapitulant tout ce que tu as déjà fait dans un discours dense et éclairé.
- Mouais. 

Un des téléphones dépassés d’Emmanuel Macron sonne. « Deux minutes, Chris, c’est Donald ! ».

- Hi, Donald ! How are you ?
- C’est la dogbed, Manu ! Au Texas, on a encore eu une fusillade où le fusilleur n’arrête pas de fusiller.
- La dogbed ?
- La chienlit, Manu ! Comme disait Charles. You know ?
- Ah oui, ok. Tu sais Donald, nous aussi, on a des fusilleurs qui n’arrêtent pas de fusiller. Tu te rappelles le Bataclan, Charlie tout ça ?
- Oui oui, mais nous c’est pas pareil. On est aux États-Unis d’Amérique. « Make America great again » et puis paf ça canarde dans tous les coins et moi, j’en prends plein la gueule, tu vois ?
- Oui bon, t’inquiète, on en reparle. Faut que je bosse sur la fête pour mes six mois à l’Élysée, parce que c’est mon projeeeet ! Je t’invite pour le 14 juillet ok ?
- Oh oui, merci, Manu, ça me détendra tes petits soldats !
- Allez bisou et God bless america hein ?
- Bisou, Manu

Emmanuel raccroche et reste un instant interdit à pianoter sur son téléphone.

- C’était Donald.
- Oui, j’avais compris, répond Christophe
- Il est bad, le garçon. Il est à deux doigts de péter les plombs.
- Moi je pense qu’il y a longtemps qu’il les a pétés. Ce mec est dingue, Manu !
- Oui mais c’est le président des states. Qu’est-ce que tu veux que je fasse ?
- En parlant de dingues, t’as vu pour la joggeuse calcinée ? Paraît que l’avocat de la famille sait des trucs qu’on sait pas.
- Comment ça se fait ça ? On doit tout savoir avant tout le monde, Chris ! Je te l’ai déjà dit ça. C’est la dogbed dans cette équipe !
- Ok ok, Manu, ne t’énerve pas. J’en parle à Gérard et je lui dis de revenir vers toi.
- Ok, bon allez, faut que j’aille sortir Nemo sinon il va pisser sur la cheminée et je vais encore passer pour un con. Déjà que j’ai pas le nouvel iPhone.
- Ah et le discours pour tes six mois alors ?
- On verra plus tard. Check Chris !
- Check, Manu.



1 commentaires:

  1. Macron, son bilan? au Liban, il le tienne en pale estime....
    Les hyper-riches entrent aux paradises au nom du fisc...Paqs très catholique, tout çà, Jésus, Marie Joseph..
    Pour les courses d’escargots, ils sont campions, les forains, faudrait voir à interdire les animaux les forains...En attendant, ils ont bouffé du lion. Que fait la SPA?...Ils admettent, difficilement, que la roue tourne, et s’inquiètent des manèges, des pouvoirs publiques ....Ils s'y connaissent en illusionnistes...Tout ce manège pour qu'on les ménage, ils sont capables d'occuper la Seine....
    Comme aurait pu le dire Trump , qui connaît son San Antonio,si le tireur avait utilisé des balles à blanc, les victimes s'en seraient mieux tirées...
    Pour la malheureuse joggeuse, la procureur dit qu' on ne sait rien, mais on vous dira tout. Les enquêteurs brûlent, se rapprochent du dénouement...Le ou les coupables peuvent, toujours, courir ...Ils n'échapperont pas ... doivent pas se sentir bien dans leurs baskets !!!

    RépondreSupprimer