Google News Story 21/11/17

Prendre les cinq premiers titres du jour sur google news et tenter d’en faire une historiette.
Titres du jour à 9h15 :

  • Congrès des maires : Macron attendu au tournant par les élus locaux.
  • Angela Merkel sur la corde raide.
  • Coup de filet en Gironde : plus d'une tonne de cocaïne saisie et 23 personnes interpellées.
  • Poutine "félicite" Assad pour ses résultats contre le terrorisme.
  • La Russie admet être à l'origine de la fuite radioactive de ruthénium-106 (et ce n'est pas rassurant).


GOOGLE NEWS STORY – 21 NOVEMBRE 2017


Ce matin, dans la grande forêt de l’information, se joue un nouvel épisode de Koh Lanta.

Suivi par trois caméras et couteau entre les dents, Macron s’enfonce dans la brousse. Il est attendu à la prochaine clairière par une horde d’élus locaux remontés comme des pendules. Il coupe à grands coups de machette les lianes qui tombent des palétuviers et lui barrent le passage. Soudain, un grand bruit. Il lève la tête et aperçoit Angela Merkel bondissant d’arbre en arbre à l’aide d’une corde épaisse et raide. « Je viens avec toi, Manu ! » lui crie-t-elle. Manu progresse vite. Angela peine à le suivre. Macron n’a pas le temps de l’attendre ; d’autant que demain, au prochain conseil, Angela sera peut-être virée du jeu. Il se fait deux ou trois rails de coke piquée la veille à la tribu des girondins et disparaît dans la savane.

Pendant ce temps, au fin fond de la forêt, Poutine et Assad discutent tranquillement. La caméra fait un plan large sur les deux hommes assis en tailleur autour d’un grand feu qui illumine leurs regards de conquérants. Ils sont persuadés qu’ils seront les deux derniers survivants. Satisfaits de leurs parcours respectifs, ils se congratulent. Vlad est content de Bachar. Il a fait reculer ces salauds d’indigènes terroristes. On entendra plus parler d’eux. Bachar est content de Vlad. « C’est bien vu le nuage radioactif qui va se balader partout dans le monde pour faire peur à tous les peuples » lui dit-il. Il tape dans le dos de son homologue chef de tribu. « Les poteaux, c’est pour nous. On va gagner, Bachar ! On va tous les niquer ! ».

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire