Marche funèbre

24.8.18

Sur le dos d’un corbillard,
un éclat de lumière traverse la rue,

comme une mouche dans l’œil
après trop avoir regardé le soleil,

comme un regret flottant à la surface
d’une coupe de champagne,

comme un refrain entre soi et le monde
quand la nuit rentre bourrée de chagrin.

Dans le même tiroir

Parution de « Les heures creusent » aux @EditionsDuCygne

Heureux de vous annoncer la parution de mon nouveau recueil aux éditions du Cygne : Les heures creusent . Si on le retourne, on peut lire :...