Il fait un jour à mordre du bois

25.6.19

Il fait un jour à mordre du bois. 
Tant de possibilités entre terre et ciel que les bras m’en tombent et mes jambes coupées dansent d’un dernier soubresaut. Voilà le tronc à abattre. À filer la métaphore forestière, je me perds dans la clairière. 
Il fait un jour à mordre du bois.

Dans le même tiroir

S'abonner par email