Il fait un jour à oublier ses clefs quelque part

28.7.19

Il fait un jour à oublier ses clefs quelque part.
Ou plutôt un jour à faire semblant d’oublier ses clefs quelque part et se retrouver seul dans la ville. Un dimanche où les rues sont sans lumière aux vitrines, où les stores sont baissés, sans consommation possible autre qu’un verre à une terrasse de café. Un jour à oublier d’avoir fait semblant d’oublier. Un jour à se faire croire que tout peut recommencer ailleurs, sans rien à devoir rouvrir. Un dimanche où il serait doux d’à nouveau te rencontrer.
Il fait un jour à oublier ses clefs quelque part.

Dans le même tiroir

Dernière parution

Parution de « Les heures creusent » aux @EditionsDuCygne

Heureux de vous annoncer la parution de mon nouveau recueil aux éditions du Cygne : Les heures creusent . Si on le retourne, on peut lire :...