Il fait un jour à se passer du regard

29.9.19

Il fait un jour à se passer du regard.
À écrire en mode automatique, les yeux fermés comme pour éprouver la fatigue du monde. En ignorant jusqu’au regard de l’autre, dire avec ce qu’il nous reste sous les yeux. Débris d’une nuit agitée, paroles qui suintent de quelque souvenir caché sous les substances et textures de l’ombre. Un tout réuni pour se laisser aller à de nouveaux motifs et courants insoupçonnés. Définitivement coupé de la lumière qui en dit trop.
Il fait un jour à se passer du regard.

Dans le même tiroir

Parution de « Les heures creusent » aux @EditionsDuCygne

Heureux de vous annoncer la parution de mon nouveau recueil aux éditions du Cygne : Les heures creusent . Si on le retourne, on peut lire :...