Puissance d’écumes

22.6.21

La mer, ses vagues et ses ressacs ravalés par le vent. Il faudrait beaucoup de mots pour dire la sensation ramassée dans le peu d’homme qui la regarde. Puissance d’écumes, elle nous traverse, nous transporte. Il n’y a guère que les goélands qui, dans leur vol majestueux, semblent comprendre les forces en présence. Peut-être aussi cette lune précieuse et ridicule, pointant avant la nuit cette figure incongrue, partage-elle avec les volants ce grand mystère. Et ce ne sont pas ces grands nuages gris à l’allure de spectres qui un temps les masquant vont leur faire perdre cette superbe. Oiseaux de mer et lune sont bien là en train de se foutre de nous.

Dans le même tiroir

NOUVEAU

Parution de « Les heures creusent » aux @EditionsDuCygne

Heureux de vous annoncer la parution de mon nouveau recueil aux éditions du Cygne : Les heures creusent . Si on le retourne, on peut lire :...