Au matin de souffre

Au matin de souffre
Quand le soleil frise
Les toits de cuivre
Quand le jour hésite
De brise en grain
Tu descends à l’heur
Mouiller ton doigt
Murir l’humeur
A la force du vent

Au sentir du frimas
Tu iras pays en coeur
Souffrir les reins
A la vigne d’en-bas
Epandre la douleur
Qui soignera ton vin
Et ta fierté d’élever
En agapes Chasselas
Syrah ou Muscardin

Au matin d’Autan
Si la vague bleue
S’oppose au vent
Un voile au visage
Soufrera tes yeux
Levés au ciel mauvais
Tu seras le martyr
Implorant Dionysos
D’apaiser le chagrin

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire