#petitehonte - 17

3.9.11

C’est ne jamais présenter aux autres sa petite honte. C’est en perdre le reste de ses émotions, c’est être légume devant la gêne, trop préserver, trop réserver. C’est ne jamais dire un mot plus haut que l’autre, couper autour, misanthrope en guerre avec soi-même. C’est avoir la honte chevillée et ne jamais la montrer, ne jamais rien montrer du tout. Mourir de.
image





Dans le même tiroir

NOUVEAU

Parution de « Les heures creusent » aux @EditionsDuCygne

Heureux de vous annoncer la parution de mon nouveau recueil aux éditions du Cygne : Les heures creusent . Si on le retourne, on peut lire :...