Sur la plage arrière

20.7.17

Tout au long de la route,
il y avait ce chien
qui rongeait son frein.
Un cabot pelé par le soleil
qui hochait la tête
sur la plage arrière.
Une peluche qui dit oui.
Une peluche qui dit non.
Aux places avant,
nos pensées étaient fièvres,
nos futurs contondants.

Dans le même tiroir

NOUVEAU

Parution de « Les heures creusent » aux @EditionsDuCygne

Heureux de vous annoncer la parution de mon nouveau recueil aux éditions du Cygne : Les heures creusent . Si on le retourne, on peut lire :...