Tambour battant

29.7.18

Parfois ce sont de vieux visages
qui viennent trembler à la fenêtre.

Sans prévenir une autre image
remplace le cadre du réel.

Un soleil pour ces autres
sous un mirage qui les brouille.

Des anciens, des oubliés
revenus de l’œil de la machine,

tambour battant la mémoire.

Dans le même tiroir

NOUVEAU

Parution de « Les heures creusent » aux @EditionsDuCygne

Heureux de vous annoncer la parution de mon nouveau recueil aux éditions du Cygne : Les heures creusent . Si on le retourne, on peut lire :...