Girouettes

12.10.18

Je vois partout
le monde s’époumoner,

tourner sur lui-même
sans prendre garde aux vautours,

ces girouettes aux grandes ailes
qui s’arrogent l’impunité des dieux.

Arrêtons de lécher leurs ombres
avant que le cauchemar n’éclate.

Dans le même tiroir

NOUVEAU

Parution de « Les heures creusent » aux @EditionsDuCygne

Heureux de vous annoncer la parution de mon nouveau recueil aux éditions du Cygne : Les heures creusent . Si on le retourne, on peut lire :...