Prendre le temps

2.7.19

Prendre le temps
(comme si on pouvait le saisir)
revient à s’acharner
à vivre aussi follement
qu’un poème prétentieux,
à vider sa tête des parasites,
en somme à rester sourd
à tout ce qui est trop pour l’homme
en cherchant ailleurs
ou dans une autre réalité
ce qui pourrait le sauver.

Dans le même tiroir

S'abonner par email