Passé des nuits

Passé des nuits

Passé des nuits, j’ai passé des nuits à courir la vie devant le poste, lumière blafarde et convexe du tube cathodique Radiola. Des rêves éveillés pour me fondre réalité, des films policier, western, cape et d’épée ou trublions gendarmes, des émissions qui font peur comme ce générique aux basses assourdissantes censé nous dévoiler des dossiers sur l’écran. Passé des nuits, bloqué sur la même chaîne, la une, la deux ou la trois pas encore de télécommande, fallait se lever pour changer, appuyer sur les gros boutons en plastique argenté. Toutes façons il n’y en avait que trois des chaînes et les programmes se valaient tous, on compulsait magazine avec attention pour choisir et ne plus se lever de la nuit. Sur la Une, Antenne 2, FR3 passé des nuits sans pouvoir décrocher des images saccadées vingt-cinq par seconde, comme hypnotisé par la vie du dedans de la lucarne. Ces êtres, comme moi mais en mieux, eux, ils passaient à la télévision, tard dans la nuit, pêcheurs dans histoires naturelles, des canards et des cuissardes dans les marées ou la mire qui figeait l’écran après le vol des hommes-oiseaux de Folon, la mire, cible quadrillage lumière qui semblait dire ici la vie est finie vous pouvez dormir tout en nous gardant un pied dans son monde de couleurs, le nom de la chaîne au centre, rectangle noir et du multicolore autour. Passé des nuits, je croyais passer des nuits alors qu’à onze heures de l’à-peine noir c’était déjà fini.

illustration : Trent Parke

7 commentaires:

  1. C'est marrant, *ce matin même* j'ai publié un lien vers ce générique des hommes-oiseaux (où l'heure s'affiche et où l'on voit effectivement qu'il n'est que 23 heures). C'était ce matin, en commentaire sur le blogue nommé "radio Fanch" : coïncidence ?
    http://radiofanch.blogspot.com/2011/09/les-ateliers-de-la-nuit.html#comments

    J'aime beaucoup votre photo.

    RépondreSupprimer
  2. Mafalda > Et oui, simple coïncidence ! Merci.

    RépondreSupprimer
  3. Je suis en larmes... quelle émotion... Vive l'ORTF bon sang! Vive Jean Nohain! Vive Folon!

    RépondreSupprimer
  4. La télé fait écran à la réalité. Mais, ce fut un sacré événement. Chez moi, nous eûmes la télé tard. Elle était sous la surveillance directe des parents qui emportaient l'antenne quand ils sortaient, je suis devenu très expert pour la faire fonctionner par défi,je déployais des ruses de sioux pour voir "cinq colonnes" à la Une, "la caméra invisible ...Lors de jeux olympiques d'hiver, j'étais cloué au lit suite à un mauvais accident ,la télé fut installée dans ma chambre, je garde un souvenir ému des jeux. Tous les concurrents avaient droit au direct. Je me souviens d'avoir vu après les héros, Killy, Perillat, Schranz descendes des compétiteurs sénégalais en chasse-neige.C'était sympa. Je me souviens d'une émission régionale ,genre "la tête et les jambes"animées par Pierre Bellemare. Le concurrent fit appel à son joker. Bellemare annonça un alsacien en costume régionale. Il se pointa un alsacien dans ses plus beaux atours locaux. Bellemare en fut ahuri, un vrai état de sidération, avant même que l'entrée sur le plateau du quidam. C'était un black alsacien..La tête de Bellemare ,ses cafouillis, furent un bon moment de télé.

    RépondreSupprimer
  5. Oui, mais à onze heures, il était temps pour vous d'allumer "la piste aux étoiles", celle de vos rêves, bien entendu.
    Bonsoir, Christophe JF

    RépondreSupprimer
  6. depluloin > Et que revienne Jacqueline Joubert bon sang !

    Luc > beau comme une télé à tube ! :)

    Patrick > ah Bellemare, désormais dinosaure dans la lucarne !

    JF > ah ah bien vu la piste aux étoiles. Bonjour JF !

    RépondreSupprimer