Save to PDF

Dans la machine, jusqu’au cou.

La pression qui ne dit jamais son nom est omniprésente. Comme un leitmotiv, on l’adjective positive comme si elle pouvait l’être. Elle devient impulsion positive décevante de résultats, ersatz de productivité. Elle est celle qui vous colle sur le fauteuil, l’index voué aux clics, les yeux louvoyant sur l’écran plat à la poursuite de la petite flèche, marqueur unique de vos actes. Elle est là, la machine, concasseur doux de cartilages métacarpiens, précipitant les actes, accélérant puis décélérant le rythme et confondant ainsi la translation des vies : pro, personnelles, proactives, impersonnelles et enfin vides.

Les dossiers jaunes sur le bureau noir, véritables dendrites du cerveau pro, se prennent pour des neurones, se déplacent, s’alignent, se réarrangent malgré nous jusqu’à couvrir l’espace. Ne plus voir le fond d’écran – mer à l’infini horizon ou pic de montagnes rocheuses enneigées, enfants ou conjoint souriants – cliquer sporadique, balayer nerveux, rechercher angoissé la feuille de calcul, la matrice et dans la matrice sélectionner fébrile la colonne A, cellule A1, et insérer comme un automate le tableau croisé dynamique à double entrée, le filtre automatique sur plusieurs colonnes, les sous-totaux, puis taquiner le solveur pour arracher la bonne donnée.

Puis le doute sur le rendu, qui s’installe, se vomit. Impression après aperçu avant impression, mise en forme, mise en page, pagination automatique, en-tête, bas de page, sauvegarde d’un modèle, le combientième de modèles ? Ils ne se comptent plus les modèles, depuis qu’engloutis dans un dossier, enfermés dans un sous-dossier qui lui même contient une multitude de sous-sous-dossiers : il n’y a plus de modèles, le mot s’est enfui de sa définition, il n’y a de modèle que pour le document présent qui n’existera plus dès lors qu’il aura fui imprimer LaserJet ou insérer en pièce jointe dans un email.

Save to PDF. Sauvegarder du rien, de l’éphémère effet et recommencer à gonfler des serveurs de données inutiles. Et continuer à tourner en mémoire vive, la tête engluée de giga-octets ennuyeux.

Douleur de la machine. Fichier / quitter.