Cache-nez

4.10.17

Une vieille dame dans la rue
vers le bleu, tend un regard perdu.

Si elle était assez grande pour tirer
les cheveux de ce ciel zébré, sûr

qu’elle en ferait des pelotes pour tricoter
un cache-nez en forme de nuage,

doux et chaud pour le premier matin
d’hiver où la brume cirera son visage.

Dans le même tiroir

NOUVEAU

Parution de « Les heures creusent » aux @EditionsDuCygne

Heureux de vous annoncer la parution de mon nouveau recueil aux éditions du Cygne : Les heures creusent . Si on le retourne, on peut lire :...