Jazzy

17.10.17

La mouche tourne dans le salon
sous la voix velours d’Ella.

Dehors le jour glisse
sur le trottoir

en regardant une ombre
grignoter le mur.

Armstrong prend la mouche
et le refrain à Ella.

Le soir avale l’ombre
au dernier coup de cymbale.

Dans le même tiroir

NOUVEAU

Parution de « Les heures creusent » aux @EditionsDuCygne

Heureux de vous annoncer la parution de mon nouveau recueil aux éditions du Cygne : Les heures creusent . Si on le retourne, on peut lire :...