Cahots heureux

16.7.18

Je m’accroche à ces migrations
pendulaires dont les rotations
vont du jour à la nuit.

Mon souffle se cale sur des cahots heureux
entre deux saillies d’ombres
puis la voie reprend sa lumière sale

tant il est rare que
le train du rêve arrive à l’heure.

Dans le même tiroir

Parution de « Les heures creusent » aux @EditionsDuCygne

Heureux de vous annoncer la parution de mon nouveau recueil aux éditions du Cygne : Les heures creusent . Si on le retourne, on peut lire :...