Rorschach

26.7.18

J’étale les couleurs sur la toile cirée,
comme un enfant en mal d’inspiration.

Un dessin dégouline.
Une tache de Rorschach ?

Une ombre sous les yeux
mange un visage vert et bleu.

Au milieu un sourire
me la fait à l’envers.

Il manque le ciel
la maison, les fenêtres parfaites
et la porte avec pelouse allongée sur le seuil.

Tant mieux.

Dans le même tiroir

NOUVEAU

Parution de « Les heures creusent » aux @EditionsDuCygne

Heureux de vous annoncer la parution de mon nouveau recueil aux éditions du Cygne : Les heures creusent . Si on le retourne, on peut lire :...