Il fait un jour à chanter sous l’ombre

22.9.19

Il fait un jour à chanter sous l’ombre.
Comme celle-ci, posée ici sur mon chemin. Cette ombre sous le corps de l’homme avachi sur la table d’un café, la bouche ouverte et collée sur le formica noir. L’ombre de son corps sous la courbe de la fatigue. Et les pensées, que l’homme et moi avons du mal à dompter, vont et viennent dans les recoins de nos esprits. L’esprit, l’ombre et ce café où d’autres corps baignent ne font qu’une et même chanson. Celle d’un désespoir sans fond, celle de la réunion des mondes où chaque pensée est courbe, où chaque souffle est ombre.
Il fait un jour à chanter sous l’ombre.

Dans le même tiroir

Dernière parution

Parution de « Les heures creusent » aux @EditionsDuCygne

Heureux de vous annoncer la parution de mon nouveau recueil aux éditions du Cygne : Les heures creusent . Si on le retourne, on peut lire :...