Trop haut

25.4.19

Au vent qui pousse
des cris d’orfraie,

on répond avec
des claquements de porte.

Courants d’air
dans nos oreilles,

témoins affligés
de notre vie de peu,

on va causer trop haut
jusqu’à vingt heures.

16h30 #AuBureau

Dans le même tiroir

Parution de « Les heures creusent » aux @EditionsDuCygne

Heureux de vous annoncer la parution de mon nouveau recueil aux éditions du Cygne : Les heures creusent . Si on le retourne, on peut lire :...